• à l'arrêt de bus, retourner sa veste

    à l'arret de bus, retourner sa veste

    à l'arrêt de bus, retourner sa veste

    Courir égale mourir un peu plus pour se ressourcer moins divisé par quatre fois toi égale la moitié de mon passé victorieux moins ta charge émotionnelle douteuse plus mon insatiable besoin de défonce plus tes regards en biais dans le lent tramway moins la glace au chocolat qui coule sur tes genoux à l'herbe fois trois garçons en short gris plus une ou deux bavures from Tokyo divisé par la somme de nos étrangetés de fin de semaine moins mon foie imbibé d'alcool plus ton rein gauche en état de marche sur la console en bois du vestibule.
    Tout ça et plus encore ne donne que la moitié de ce que je pense de toi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :