• Tapin, ce monseigneur (mortel)

    Tapin, ce monseigneur (mortel)

     

    Tous ces cris là. Tous ces gens. Autour. Je claque le pavé. Quoi qu'il en soit avec la soif sacrée qui pousse à sucer les yeux des voitures garées. Je pense à passer par la parole de feu. Aux fenêtres fermées, tous phares fous, je fume les filles. Balance des cailloux.Ce moteur qui tourne dans mon intérieur. C'est un moteur de tondeuse. Plein gaz sur la déglingue. On sait que le moteur ne peut pas se calmer. On sait qu'il va falloir aller au bout -au bout du bout- Au bout du bout de cette falaise de peur. Cette falaise si bien solide qu'elle ne peut pas exister. Alors, il faut foutre en l'air. Alors, il faut casser. Avec la soif sacrée qui pousse à foncer fou dans les fissures évidentes. C'est souffrance contre souffrance. Absurdité de personnes qui penchent. Fond de cervelle mal servie pour ne servir plus rien. Ce soir, la vague est trop forte. Tu peux toujours lutter. Ce soir, le courant est trop laid. Saveur perdue. Vissé à ton sac de mort, les cadavres que tu traînes te cachent la bienveillance véritable. Les regrets flous du lendemain ne suffiront pas, cette fois, à sauver tous les noyés.
    La vague est trop forte. Le courant trop laid.
    La bienveillance à la poubelle.
    Avec les autres ordures qui te suivent. Toujours.
    Tempête de taré, inutile massacre.
    Raz de marée.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 14:23

    je kiff !!

    2
    Specio Profil de Specio
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 17:40

    cool.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :